Le sacrement des malades

 

« qu’ils prient sur lui après l’avoir oint d’huile au nom du Seigneur » 

Jc 5,14

 

Longtemps appelé « extrême onction » ou « dernier sacrement », l’onction des malades n’est pas réservé à la fin de la vie.

Il s’adresse aux fidèles dont la santé commence à être atteinte, gravement ou non, par la maladie ou la vieillesse, aux malades au moment où la maladie devient une épreuve difficile à supporter, à ceux qui vont subir une opération sérieuse ou non, aux personnes âgées dont les forces déclinent beaucoup.

Toute personne qui en ressent le besoin, que ses souffrances soient morales ou physiques, graves ou non, peut le demander.

Le sacrement des malades est signe de la tendresse de Dieu pour la personne qui souffre. Il apporte le réconfort, la paix, le pardon des péchés et le courage pour supporter la souffrance.

Le sacrement des malades peut être reçu sur demande, à domicile, ou lors d’une célébration annuelle.


Il existe également la Visite et la Communion des malades à l’hôpital, en maison de retraite, en longs et moyens séjours et en soins palliatifs. 

Il est important que les chrétiens qui ne peuvent se déplacer physiquement au sein de la communauté, puissent être en communion avec elle.

Des personnes sont envoyées auprès de celles qui le désirent pour : une visite, un temps de prière et le partage de l'Eucharistie.

 

Contact : 

Aumonier de l'hôpital